top of page
Galerie historique des droits des femmes

1791

Olympe de Gouges rédige la “Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne”.

1880

Les jeunes filles sont autorisées à entrer dans l’enseignement secondaire.

1861

Julie-Victoire-Daubié devient la première femme à passer et à avoir son baccalauréat.

1924

Uniformisation des programmes scolaires masculins et féminins et création d’un baccalauréat unique.

1922

Alice Milliat lance les premiers Jeux mondiaux féminins.

1938

Suppression de l’incapacité juridique de la femme mariée.

1944

Droit de vote et d’éligibilité pour les femmes.

1965

La loi portant réforme des régimes matrimoniaux modifie le régime légal du mariage du couple se mariant sans contrat : les femmes peuvent gérer leurs biens propres et exercer une activité professionnelle sans l’autorisation de leur mari.

1947

Germaine Poinso-Chapuis est la première femme ministre en France. Elle est nommée à la tête du ministre de la santé publique et de la population.

1967

La loi Neuwirth autorise la contraception.

1975

Loi Veil pour l'Interruption Volontaire de Grossesse (IVG).

8 mars 1982

Première journée des droits des femmes en France, officialisée par les Nations Unies.

2008

Inscription de la Constitution de “l’égal accès des femmes et des hommes, aux mandats électoraux et fonctions électives,ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales”.

1976

La mixité devient obligatoire pour tous les établissements scolaires publics.

2006

La loi du 4 avril renforçant la prévention et  la répression des violences au sein du couple ou commises contre les mineurs ajoute le partenaire “pacsé” et les “ex” au titre des circonstances aggravantes.

2017

Marlène Schiappa est nommée secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes. La loi du 27 janvier relative à l’égalité et à la citoyenneté fait du sexisme une circonstance aggravante des crimes et des délits ,étend la notion d’agissement sexistes aux fonctionnaires et rend fonctionnaires et rend prioritaires pour l’obtention d’un logement social les femmes menacées de mariage forcés.

Page précédente

Page suivante

bottom of page