top of page
Rechercher

Actions étudiantes anti-précarités : quand la solidarité fait mouche



Cela fait maintenant plusieurs mois que les étudiants ont fait leur rentrée. Certains d’entre eux ont la chance de bénéficier de parents-sponsors qui prendront en charge la plus grande partie, quand ce n’est pas la totalité de leurs charges et frais, mais la plupart d’entre eux, (même sponsorisés ;-), même sous contrats de travail en alternance ou avec un job étudiant en parallèle), auront du mal à joindre les deux bouts et à se sentir tout à fait autonomes et sûrs d’eux.


La situation n’est certes pas nouvelle. On se souvient des étudiants décrits par Balzac ou Hugo au XIXème siècle, de leurs maigres repas pris en pensions de famille, en chambres de bonne mal chauffées, de leurs vêtements de récup ou rapiécés et de leurs inquiétudes. Mais la situation économique actuelle, les tensions sur le marché du travail, le contexte géopolitique, environnemental et la tendance générale de notre jeunesse à ne plus croire en l’avenir, à considérer (même à 20 ans) qu’il n’y a plus de place pour le rêve, l’utopie ou la création d’un nouveau système, rend les fins de mois (et leurs débuts aussi) difficiles.


Même les étudiants bien nés, issus de belles familles où l’argent n’est (n’était) pas un problème, ne sont pas certains de faire mieux que leurs aînés en terme de patrimoine, de titre ou de revenu mensuel. L’ascenseur social semble bloqué.


Faut-il y voir le signe d’un désenchantement d’une, voire de plusieurs générations ? Pas exactement. Les étudiants et les jeunes actifs ont certes de bonnes raisons de déprimer mais ils agissent aussi.


Ces 18-30 ans ayant grandi sur fond d’Harry Potter (en première diffusion ou en replay) ont intégré que l’union fait la force et qu’il faut se serrer les coudes pour lutter contre l’adversité.


Contrairement à ce que de nombreux médias et réseaux tentent de véhiculer, les jeunes ne sont pas tous de grands égoïstes flemmards accrochés à leurs écrans, sans états d’âme et qui se moquent de tout.


Pour preuve l’initiative de l’association COP1 qui vient en appui aux étudiants dans le besoin, notamment en proposant la distribution de denrées alimentaires.




Pour en savoir plus sur leurs actions, rendez-vous sur leur site https://cop1.fr/

et dans l'interview donnée par Kamil Dakiche co-directeur, avec Jenny Dai, de la production de l'association.




Prochaine grande distribution alimentaire le samedi 3 décembre - Place du Louvre

à 10H00 Quartier Jeunes 4 place du Louvre - 75001 Paris

Étudiants Étudiantes ! Pensez à réserver votre panier via ce lien

https://my.weezevent.com/distribution-alimentaire-place-du-louvre?





16 vues
  • Instagram
bottom of page