top of page
Rechercher

Journée des aidants et des aimants

Notre association Humains en action est tombée par hasard sur un formidable post publié sur Linkedin, le post d'une aidante, d'une aimante d'une quotidien. Il s'agit de Clotilde Jenoudet-Henrion, qui est aussi la fondatrice des halles inclusives et de Prête-moi tes ailes

www.prete-moi-tes-ailes.com Un post qui pourra aider beaucoup d'autres aidants, qui connaissent les difficultés rencontrées quand il faut appuyer un proche alors qu'on y est tout sauf préparé.


On vous laisse juger par vous même :


"🤲 Journée des aidants


Vendredi 6 octobre était la journée nationale des aidants.

J’avais prévu de poster un texte que j'avais écris à cette occasion il y a 3 ans et en le relisant j’ai réalisé la profonde tristesse dont il était imprégné. Tristesse qui persiste parfois mais qui a laissé place à bien d ‘autres sentiments.


💆‍♀️ Alors j’ai pris le temps de me poser et de laisser sortir les sentiments d’aujourd'hui liés à ma vie d’aidante.


😢 La tristesse bien sûr, elle est là en fond de toile. Elle existe et il ne faut pas la cacher.


😨 La peur aussi, j’ai beau vouloir rester positive, je me demande chaque matin ce qu’il adviendra de Baptiste quand nous ne serons plus là. Et je m’assomme toujours de tout ce que j’aurai pu faire pour qu’il soit plus autonome en oubliant souvent que quoi que je décide de mettre en place il ira quand même toujours à son rythme.


❤️ La reconnaissance. Je suis reconnaissante envers Baptiste de nous avoir choisi et de nous permettre chaque jour d’être plus ouverts, plus patients. Je sais qu’il m’a permis de devenir celle que je suis aujourd’hui.


😍 L’amour. J’ai toujours été effrayée par ce sentiment parce qu'il vous tombe dessus comme ça et je n’ai jamais bien su le maîtriser, il m’a souvent déçu, il a même un jour failli me mener à ma perte. Mais l’amour que j’ai pour Baptiste est différent, il est doux et fort à la fois et il est d’une stabilité tellement inébranlable que je peux chaque jour me blottir dedans.


😤 La colère. Une colère qui gronde comme un orage dans les nuages d’été, de voir que nous devrons toujours nous battre pour Baptiste et pour nous, que nous devrons toujours nous justifier et toujours avoir peur justement que Baptiste n’ai jamais la place qu’il mérite dans notre société.


😴 La fatigue. Devoir jongler entre la vie d’aidant et le travail, la vie d’aidant et la vie amoureuse, la vie d’aidant et les loisirs, la vie d’aidant et la famille. La fatigue de s’oublier parfois et de se laisser sur le bord de la route en espérant s’y retrouver un peu plus tard.


👩‍❤️‍👩 L’amitié. Ce lien tellement important qui vous lie à la vie. J’ai pris conscience de l’importance des amis dans la vie d’aidant. Ils sont mes rameurs sur une barque parfois secouée par des tempêtes et grâce à eux j’arrive toujours au rivage et je traverse même certaines tempêtes à grands coups d'éclats de rire avec eux.


Être aidant ce n’est pas juste s’occuper d’une personne que l’on aime, c’est aussi 

👉 penser à s’occuper de soi

👉 apprendre à s’adapter

👉 apprendre à soigner

👉 apprendre à serrer les poings

👉 apprendre à garder espoir

👉 apprendre à pleurer quand il le faut

👉 apprendre à demander de l’aide

Apprendre encore et toujours, chaque jour.


👍 A tous mes amis aidants, au bord de la route, faites du stop je m’arrêterai pour m'asseoir avec vous. ❤️ "


Clotilde Jenoudet-Henrion

Fondatrice des halles inclusives et de Prête-moi tes ailes

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


  • Instagram
bottom of page