top of page
Rechercher

Journée internationale de la Terre

L'association Humains en Action célèbre la journée internationale de la Terre nourricière en ce samedi 22 avril, pour sa 53e année d'existence. Si le nom est pour le moins évocateur, qu'en est-il réellement dans son utilisé et ses actions ?


L'histoire de l'apparition de cette journée remonte aux années 70 aux États-Unis sous l'impulsion de Gaylord Nelson et de Denis Hayes lorsque le Président Nixon était à la tête du pays. Forts de leur volonté à sensibiliser et mobiliser le plus de personnes possible quant à la protection de la planète, l'ancien sénateur du Wisconsin et l'étudiant en droit à Harvard arrivent à démocratiser cette revendication et ce n'est pas moins de 10% de la population américaine qui leurs emboitera le pas dans les rues !

À ce jour, depuis plusieurs années, nous recensons plus d'1 milliard de manifestants dans 193 pays du monde, faisant alors de cette journée l'événement environnemental le plus populaire et le plus important de l'histoire.


Quelles actions pouvons-nous effectuer à notre échelle lors de cette journée, et même après ?


Humains en Action vous propose plusieurs mesures et habitudes à adopter pour préserver notre environnement. En effet, chacun peut agir à son échelle, et voici quelques pistes que vous pouvez approfondir à votre bon vouloir :


- changer vos modes de transport : privilégiez la marche à pieds ou le vélo pour des trajets courts, ou encore les transports en commun, le covoiturage... ;


- changer vos modes de consommation : consommez bio et local pour des circuits de distribution courts et donc moins de pollution ;


- faire le tri sélectif : cela permet de recycler les déchets et d'économiser les ressources naturelles ;


- éteindre ses appareils électriques : un appareil mis en veille consomme quand même de l'électricité (seulement 15% de moins que quand il est allumé). Vous pouvez opter pour des multiprises avec des boutons marche/arrêt pour éteindre en un seul geste vos appareils ;


- limiter le chauffage et la climatisation ;


- ne rien jeter d'autre que le papier toilette dans les toilettes ;


- limiter le gaspillage alimentaire : vous pouvez congeler la viande et le poisson lorsque vous approchez des dates limites de consommation. Pour les fruits et légumes, vous pouvez utiliser un compost, et pour les yaourts, ils peuvent encore être consommés deux à trois semaines après la date limite ;


- rapporter ses médicaments périmés à la pharmacie ;


- utiliser des ampoules LED car elles consomment 80% de moins d'énergie ;


- devenir bénévole dans une association environnementale ;


- acheter d'occasion ou vendre vos affaires inutiles afin d'éviter d'avoir à les jeter ;


- adopter des gestes simples qui limitent votre impact environnemental : ne laissez pas la lumière allumée inutilement, ne laissez pas couler l'eau lorsque l'on se brosse les dents.




26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


  • Instagram
bottom of page