top of page

Étape 2 : On arrête de se trouver des excuses pour ne pas agir.

 

Voici une liste d’excuses qui n’en sont souvent pas, parce que l’on peut passer outre :

 

1) Je suis trop jeune. La jeunesse n’empêche pas d’agir, beaucoup de jeunes l’ont montré.

2) Je suis trop vieux. Jusqu’à son dernier souffle, on peut agir.

3) Je ne suis pas compétent ou je n’ai pas fait d’études. A chacun selon ses moyens.

4) Je n’ai pas d’argent. On peut agir sans avoir d’argent. Par exemple, en portant physiquement et psychologiquement assistance à une ou des personnes.

5) Je ne suis pas en bonne santé ou je souffre d’un handicap. Même le peu de forces qui nous restent peuvent être utiles.

6) Je risque de prendre des coups ou d’être torturé. On peut avoir la force et le courage d’affronter ces risques, même si ce n’est pas donné à tout le monde.

7) Je risque d’être emprisonné. On peut tenir en prison, si l’on a la force de caractère nécessaire.

 

Soyez franc ! Faites la liste de vos fausses excuses.

Méthode extraite du livre "Droits Humains : passons à l'action !"

bottom of page