Rechercher

Droits humains sur fond d'agrobusiness : comment faire ?

Dans le contexte géopolitique actuel, les atteintes aux droits humains sont plus que jamais légion. Partout dans le monde, sur fond de préparation de Coupe du monde de football, les esprits s’agitent et les langues se délient au sujet des conditions inhumaines des "petites gens" qui travaillent (et parfois meurent) dans le bâtiment, la sécurité, les services d'hôtellerie ou la restauration. Là bas au Qatar, mais aussi ici et là, en Europe, aux Amériques, en Afrique, en Asie, partout.


En parallèle de cette polémique qui enfle depuis plusieurs semaines, il est des travailleurs exploités qui malheureusement ne bénéficient pas de l'effet "loupe" d'un évènement sportif international pour faire valoir leurs droits : ce sont les travailleurs agricoles. Alors que nous avons célébré, il y a quelques jours, la journée internationale des femmes rurales, on peut se demander ce qu’il en est des droits de ces humains qui cueillent, récoltent, sèment et labourent, pour que nous puissions manger ou bénéficier des bienfaits des végétaux que ce soit dans notre consommation cosmétique ou pharmaceutique. Comment les aider à se sortir de la spirale infernale de la dépendance voire de la soumission au dictat de la grande distribution internationale ? Comment trouver le juste équilibre entre la nécessaire défense des droits et de la dignité humaine et le développement d’une économie prospère ?

Comment trouver le juste équilibre entre la nécessaire défense des droits et de la dignité humaine et le développement d’une économie prospère ?

En cette mi-octobre, consciente que ce qui se passe à des centaines ou des milliers de kilomètres a des impacts ici et partout, notre association Humains en action a choisi de s’intéresser à une toute petite partie du monde et à une filière en particulier ; celle de la culture de la fleur d'Ylang Ylang des Comores.


Pour y voir plus clair l’émission d’octobre Droits humains en action diffusée sur Globe radio donne la parole à une défenseurs des droits, experte sur le sujet et fondatrice de l’association Les cueilleuses de l’espoir, la franco-comorienne Wassilati Mbae.


Pour écouter l'interview, c'est ici




Wassilati Mbae au micro de l'émission Droits humains en action


Michelle Jean-Baptiste

Présidente d’Humains en action

17 vues
  • Instagram